Partagez | 
 

 Gotta make a change ft. Caitlin Skully

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Thomas Read



Venatus

Messages : 25 Depuis : 26/05/2017

Situation maritale : Celibataire
Situation politique : Anarchiiie !



MessageSujet: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Mer 9 Aoû - 7:43

Hebergeur d'image

C’était rare de voir Thomas dans le centre ville, mais lui même s’était dit qu’il était temps de se mêler au chaos. Tout ce monde, toutes les voix des habitants de Ashtown, cela commençait à lui manquer. Lui qui vivait généralement isolé dans sa ferme, entouré de quelques rebelles, il oubliait parfois ce qui se passait en dehors de sa bulle. Et ce n’était pas bon. Parce qu’il se perdait dans ses pensées, toujours à ressasser, à s’enfoncer dans sa mélancolie et la nostalgie de l’homme qu’il avait été. Aux yeux des autres, il restait pourtant Thomas. Il restait fort et charismatique, mais au fond de son cœur, lui savait bien qu’il n’était plus le même depuis fort longtemps. Et lorsque l’air frais de la ferme ne lui suffisait plus, il n’y avait pas beaucoup de solutions. Il n’allait pas aller se promener dans le désert, il n’allait pas rester dans la rue et risquer de trop se montrer. Et il était hors de question qu’il traîne vers l’Arène, ce lieu d’immondices ou trop de Venatus avaient perdus la vie. Alors, il décida tout simplement d’aller boire à la Taverne.

Cela faisait des mois qu’il n’y avait pas mis les pieds, et rien n’avait changé. Les mêmes têtes déprimées, poussiéreuses, les âmes dénuées de tout espoir, quelques personnes qui discutaient par ci par là… Rien de bien extraordinaire, mais après tout, à quoi s’attendait-t-il ? Thomas fit une petite grimace en regardant autour de lui, et se dit qu’après quelques verres, peut-être que tout ça semblerait un peu plus… jovial. Alors il enchaîne un, deux, trois verres. La encore, il ne peut s’empêcher de se perdre dans ses pensées. Est-ce qu’il avait perdu sa volonté de se battre ? Est-ce qu’il avait perdu trop de temps à se morfondre sur son sort ? Comment pouvait-il faire pour rallier tous ces gens à la cause ? Tout le monde semblait tellement habitué à avoir peur, à devoir rester enfermés le soir… Qu’est ce que ça pouvait l’énerver. Voir tous ces gens passifs, soumis à la volonté des autres. Mais qu’est ce qui les faisait rêver ? Qu’est ce qui pourrait leur donner envie de se battre ? Thomas observait discrètement chaque personne, s'imaginait la vie qu'ils avaient, et se demandant si ils étaient satisfaits. Non, personne ne pouvait être heureux de vivre sous la tutelle des tyrans. Les gens étaient seulement trop faibles pour oser lever les yeux, ou ils auraient pu voir que l'opportunité était la: tout le monde pouvait rejoindre les Rebelles. Mais le problème était que peu de monde savait comment s'y prendre. C'est pour ça que Thomas avait envie de foutre un peu le bordel, d'oser parler à plus de monde, et de prendre les choses en main quelque soit l'avis des autres. La Taverne était le lieu idéal pour voir les gens quand ils se laissaient aller, merci qui? Merci l'alcool. Et même si Thomas n'avait aucun espoir de faire avancer la cause des rebelles ce soir, peut-être qu'il serait témoin de quelque chose, ou qu'il aurait une bonne idée de l'ambiance de Ashtown. Et pour sa santé mentale, il était temps qu'il revienne dans le monde des vivants. Même s'il avait toujours essayé de ne pas s'attacher à trop de monde, il avait tout de même besoin des autres pour se sentir exister, rien qu'un tout petit peu. Voilà les pensées qui trottaient dans sa tête lorsqu’il enchaînait sur son quatrième verre. Voilà ce qu’il pensait avant qu’une silhouette familière fasse son apparition devant lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Caitlin Skully



Ashers

Messages : 24 Depuis : 10/05/2017

Situation professionnelle : Bibliothècaire
Situation maritale : Mariée
Situation politique : Je suis pour



MessageSujet: Re: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Jeu 10 Aoû - 8:50

Gotta Make A Change


Avatar
Thomas ✶ Caitlin
 


Ce n’était pas vraiment un lieu ou Madame Skully devait s’aventurer. Mais y avait peu d’endroit où on pouvait aller pour boire quelques verres, sans rester chez soi. Alors voilà qu’elle rentre dans la taverne du coin. La seule à vrai dire. Et bien qu’elle ne pouvait apprécier ni l’entourage, ni le barman et encore moins l’obscurité et l’odeur trop alcoolisé… c’était mieux que chez elle. D’un point de vue extérieur, c’est vrai qu’on pouvait dire que Cailtin avait une vie magnifique. Elle est tombée amoureuse de son prince charmant, elle vit dans une belle maison, n’a aucun soucis d’argent et son mari fait partie de quelqu’un de haut-placé dans la ville d’Ashtown. Et ils s’aimaient. Que souhaiter de mieux ? Oh c’est vrai que de ce point de vue, elle ne pouvait pas se plaindre… et pourtant la voici dans une taverne remplit de gens qui avaient besoin de vider leur chagrin dans de la bière ou plus fort. Pour Cate, un verre de vin était déjà un bon début. Elle ne tenait pas si bien l’alcool que ça. Et dans son cas, ce n’était ni pour oublier la mort d’un parent, des soucis d’argent, ou encore une querelle avec son mari… Non elle venait pleurer, comme bien des soirs, toutes ces mauvaises couches, et un destin sans enfants qui commençait à se créer dans sa tête. Voilà ce qu’elle souhaitait réellement oublier dans l’alcool.

William, son tendre autre moitié, ne pouvait pas la consoler. Il en était lui-même tellement affecté, que petit à petit cela semblait même créer une barrière entre eux. Pire, un faussé. Et peu importe ce qu’elle tentait de faire pour se rapprocher, ça semblait être peine perdue. L’amour persistait encore… mais pour combien de temps ? Il était malheureux et elle l’était également. Deuxième chose que Cailtin compte bien oublier ce soir. Mais avant qu’elle s’installe à une table, loin de regards curieux qu’on lui jetait depuis son arrivée. Son regard tombait sur une silhouette un peu plus que connu. Curieuse et puis également parce qu’elle ne souhaitait pas être toute seule, elle s’approchait de lui. « Bonsoir. Quelle belle surprise ! » Cate sourit de plus belle. Faisant un signe de la main à la place à côté de lui. « Je peux ? »

Après être installé et après avoir commandé un verre de vin rouge, son regard croisait celui de Thomas. Thomas était un vieil ami, ils se connaissaient depuis quasi toujours, mais c’était un peu éloigné lorsqu’elle s’est marié à William. Néanmoins cela ne changeant en rien l’affection qu’elle avait pour lui. « Dois-je demander comment tu vas… ou est-ce que les verres vides sur la table me suffiront de réponse ? »
(c) code par kusumitagraph pour stand my ground
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Thomas Read



Venatus

Messages : 25 Depuis : 26/05/2017

Situation maritale : Celibataire
Situation politique : Anarchiiie !



MessageSujet: Re: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Sam 19 Aoû - 11:26

Hebergeur d'image

Thomas leva la tête et reconnu immédiatement ce joli visage : Caitlin. Qu’est ce qu’elle pouvait bien faire ici ? Elle qui était censée avoir une vie de rêve. Ou du moins, une vie privilégiée, et une  vie que la plupart des gens ici auraient voulu connaître. Ne pas avoir à s’inquiéter de l’argent, de l’eau, de la nourriture. Ne pas avoir à se dire qu’au moindre mot de travers on risquait de se retrouver emprisonné, ou pire. Cela devait être libérateur. Du moins c’était ce que tout le monde se disait en regardant, de loin, de monde de privilégiés. Mais Thomas savait que ce n’était pas si simple que ça. Il la connaissait depuis bien longtemps, il se rappelait d’elle lorsqu’elle était une petite fermière innocente, et non la femme de quelqu’un d’important. La vie jouait parfois bien des surprises.  Dans d’autres circonstances, il l’aurait détestée pour le simple fait qu’elle était liée à ses ennemis. Car tout ce qui touchait au gouvernement était, à ses yeux, responsable de la mort de l’homme qu’il avait aimé. Le seul homme qui avait été capable de capturer son cœur, et qui était partit de ce monde en l’emportant avec.  Mais il savait qu’elle n’y était pour rien. Et c’était à ses yeux, une des rares exceptions. Il ne la détestait pas non, au contraire, il la considérait même comme une amie. Pourtant, il lui avait toujours caché l’élément essentiel de sa vie : c’était un rebelle. Et c’était hors de question qu’il lui en parle, parce qu’il ne pouvait être certain de ce qu’elle ferait de cette information. Peut-être que l’emprise de son mari était trop forte. Ou peut-être que cela ne ferait qu’une chose : la mettre en danger. Trop de scénarios possibles, et aucune certitude. Et c’était tout à son avantage de garder les choses ainsi, car personne ne le suspecterait d’être Venatus si on le voyait traîner avec ‘Madame Skully’. Alors, lui rendant son sourire, il l’invita à se joindre à lui :

Thomas : - Oui, bien évidemment ! Je t’en prie.

Il ne put s’empêcher de repenser à Caitlin lorsqu’elle était encore une petite gamine qui courrait partout. Que les choses avaient changées, et comme elle avait grandit. Cela faisait bizarre de la voir dans un lieu d’adultes, même si elle était déjà adulte depuis quelques années. Ils n’avaient pas eu beaucoup l’occasion de se voir, pour des raisons évidentes. Thomas devait toujours mentir et parler de la vie quotidienne. Il n’avait jamais essayé de soutirer des informations à Caitlin parce qu’il la respectait, et qu’il préférait faire les choses différemment. Peut-être même qu’un jour, elle réaliserait qu’elle était du mauvais côté des choses, et que le vrai pouvoir ne tarderait pas à changer. Alors, lorsqu’elle lui demande comment il va, son esprit alla au  mensonge le plus crédible. Oui, il n’allait pas très bien, mais cela faisait tellement longtemps que c’était devenu, disons, son attitude naturelle. Non, il n’avait pas l’air dépressif pour autant, simplement, disons… blasé de tout. C’était une chose assez rare de le voir sourire, mais lorsqu’il le faisait, c’était toujours sincère. Car mine de rien, malgré le fait que c’était un fermier, c’était aussi un homme d’esprit. Il aimait discuter, il aimait refaire le monde et partager sa vision avec d’autres personnes. Malheureusement, à Ashtown, ce n’était pas conseillé de trop parler. Surtout lorsqu’on était entouré de plein de monde, comme c’était le cas ici. Il fallait donc garder les faux semblants, parler de tout sauf du Gouvernement et de leur exploitation injuste du pouvoir. Il n'allait pas nier qu'il avait déjà beaucoup bu et que c'était plutôt signe qu'il avait des choses à oublier. Alors cela lui soutira un autre petit sourire, même s'il n'était pas prêt d'avouer les vrais raisons de ses états d'âme :

Hebergeur d'image

Thomas : -  Et bien mine de rien, je ne vais pas si mal. Cela me fait plaisir de te voir. Et toi comment vas-tu ? Tu n’es pas censée vivre la vie idéale loin de tous ces… gens ordinaires ?

Il savait bien qu’elle n’était pas du genre à penser ainsi, et qu’elle comprendrait bien qu’il disait ça sur le ton de l’humour. Parce que si ces gens étaient ordinaires, Thomas et elles aussi, vu qu’ils venaient, dans un sens, de la même classe sociale. Mais il se demandait ce qu’elle venait faire ici, parce qu’elle ne devait sûrement pas manquer d’alcool de qualité dans son foyer. Alors, il avait un peu dit ça pour l'embêter. Pour lui rappeler qu'elle avait de la chance d'avoir une vie loin de tout ça. Mais peut-être que sa vie n’était pas si rose après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Caitlin Skully



Ashers

Messages : 24 Depuis : 10/05/2017

Situation professionnelle : Bibliothècaire
Situation maritale : Mariée
Situation politique : Je suis pour



MessageSujet: Re: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Ven 25 Aoû - 16:14

Gotta Make A Change


Avatar
Thomas ✶ Caitlin
 


Caitlin ne tarde pas à s’asseoir près de Thomas. C’était préférable de s’installer avec quelqu’un que de rester seule dans son coin. Surtout qu’on ne sait jamais sur qui tomber. Fort heureusement elle est tombée sur Thomas et ne risque donc rien du tout. Elle prend quelques gouttes de son vin avant de se tourner vers lui. Il allait bien ? Mmm possible, elle n’a jamais été très forte à voir derrière le masque. « Tu sais très bien que nous sommes tous que des gens ordinaires. L’argent ne fait pas tout. Elle efface certains défauts de la vie, certes mais c’est loin d’être tout. » Oh et puis y avait pas beaucoup de lieux où on pouvait boire, et elle a toujours aimé être entouré par des gens. Peu importe si ils ont de l’argent ou pas, si ils ont un certain statut ou pas. « Et de plus ça me permet de te revoir! Tu deviens quoi ? » Oui, cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait plus vu et elle n’avait dans un premier temps pas envie de détailler sa vie amoureuse dans un bar. Généralement Caitlin aimait bien garder la tête haute, et garder ses problèmes à la maison (même si c’était loin d’être facile à masquer).

« Tu viens souvent ici ? » Le regard de la jeune femme tournait autour dans la salle… Enfin bar… taverne… peu importe comment on pouvait qualifier ce lieu. Y avait des personnes et y avait de l’alcool… au fond ce lieu se résumait à ça. Caitlin pouvait parfaitement rester chez elle, et y déguster un vin bien meilleur que celui qu’elle était en train de boire actuellement. Mais à la maison elle serait seule. Seule avec son ombre et cela la déprimait plus qu’autre chose. « Y a toujours autant de monde ? »
(c) code par kusumitagraph pour stand my ground
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Thomas Read



Venatus

Messages : 25 Depuis : 26/05/2017

Situation maritale : Celibataire
Situation politique : Anarchiiie !



MessageSujet: Re: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Ven 25 Aoû - 20:26

Hebergeur d'image

Oh ça, il était bien d'accord, l'argent ne faisait pas tout. D'ailleurs, ça n'avait jamais été une de ses priorités, car il aimait la vie plus simple, paisible, loin des préoccupations matérielles. Mais c'était toujours ceux qui en avaient le plus qui semblaient ne pas réaliser la chance qu'ils avaient. C'était d'ailleurs ça qui énervait beaucoup de citoyens et qui les poussaient à devenir rebelles. Certains le faisaient par simple jalousie, par envie de liberté, de pouvoir, de libération... Mais Thomas le faisait par principe. Non, il ne rêvait pas d'argent. D'ailleurs, il ne savait plus vraiment ce qu'il attendait de la vie. Tout semblait si fade et dénué de sens... il essayait de sortir de son esprit et des effets de l'alcool, histoire d'être un bon compagnon de bar et de ne pas dire ce qu'il avait réellement en tête. Caitlin ne pouvait pas s'imaginer que son mari était sur une liste de gens à abattre, et que si un jour cela arrivait, Thomas serait sûrement en partie responsable. Et dire qu'il en était arrivé là, à être celui qui veut ôter la vie, celui qui fais aux autres ce qu'on lui a fait... Il ne voulait pas y penser. Mais en la regardant, il se demandait comment se passait sa vie de femme mariée.

Thomas: - Cela me fait plaisir de te voir aussi, enfin un joli visage dans ce taudis...

Thomas restait assez attentif aux personnes qui se trouvaient autour d'eux. Mais peu de regards s'étaient tournés, et tout le monde semblait vaquer à ses occupations alcooliques en toute tranquilité. Mais que répondre a cette question, qu'est ce qu'il devenait? Un fantôme, une énième âme perdue qui se réconfortait par la violence, un homme seul et sans but? Il était tellement de choses, et en même temps, avait l'impression de ne pas vraiment exister. Et Caitlin aussi semblait avoir ce je ne sais quoi, peut-être de la mélancolie, un vide, ou autre chose. Mais peut-être que c'était l'alcool qui lui jouait des tours, ou l'espoir qu'il ne soit pas seul dans sa souffrance.

Thomas: - Je ne deviens pas grand chose, la routine de la ferme, tout ça, tu connais... Et je crains qu'il n'y ait rien d'autre à faire pour moi....

Il hésitait à parler de l'arène. Parce que dans un sens, c'était la seule façon qu'avaient les habitants de s'amuser et de sortir de leur vie quotidienne. Mais lui détestait ça au plus haut point. Et puis, c'était la que l'homme qu'il aimait était mort. Mais même sans ça, jamais on ne le verrais foutre les pieds la bas. Caitlin allait sûrement être d'accord avec lui, mais il avait peur que d'autres personnes ne les écoutent. Mais allez, ce n'était pas comme critiquer directement le gouvernement, ce n'était pas un crime de s'éloigner des jeux.

Thomas: - Je viens rarement ici, je ne sais pas s'il y a plus de monde que d'habitude, mais boire la seule chose qu'il reste à faire... surtout pour les gens qui n'aiment pas l'arène et les combats... Mais je ne regrette pas d'être venu ce soir, nous pouvons rattraper le temps perdu. J'aurai aimé avoir plus de choses intéressantes à te raconter hélàs... Et toi comment vas tu? Comment vas ton mari? La vie de femme mariée n'est pas trop... difficile?

Ce n'était pas le bon mot, mais qu'est ce qu'il en savait? Il n'avait jamais été marié et ne risquait pas de l'être, et elle le savait. Mais si elle était ici, c'était que la vie ne devait pas être si parfaite de son côté, ou elle aurait été en train de boire avec quelqu'un d'autre, non? Thomas n'avait jamais rencontré le mari de Caitlin, mais il savait qui il était. Et toute information était bonne à prendre, comme le disait souvent Jack Rowe.

Thomas: - J'espère qu'il te traite bien et que tu es heureuse malgré... tout cet argent.

Dernière petite phrase ironique, mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Ah qu'est ce qu'il aurait aimé pouvoir la ramener du bon côté des choses, mais elle était, après tout, sûrement plus en sécurité là ou elle était. Mais était elle vraiment à sa juste place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Caitlin Skully



Ashers

Messages : 24 Depuis : 10/05/2017

Situation professionnelle : Bibliothècaire
Situation maritale : Mariée
Situation politique : Je suis pour



MessageSujet: Re: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Sam 26 Aoû - 16:57

Gotta Make A Change


Avatar
Thomas ✶ Caitlin



« A t’entendre parler on dirait que tu n’aimes plus trop le travail à la ferme ? » Caitlin avait grandi parmi ce métier, mais dès sa rencontre avec William, leur mariage et puis William qui est devenu très vite l’armurier des imperators… elle avait quitté cette vie-là. Mais ne l’oubliait pas. Elle savait que c’était un lourd travail, et tout le monde n’était pas fait pour cette vie. Mais y avait également des bons côtés, comme avec tout travail. Mais pour sa part,elle avait toujours été bien plus attiré vers les livres que vers le travail manuel et extérieur. « Tu sais… Il existe aussi une bibliothèque ou tu peux trouver des autres distractions que celle des jeux… et ca te permets aussi de me voir en dehors de ce bar. »

Etre la femme de l’Excalibur n’est effectivement pas aussi facile qu’on puisse le penser à première vue. Il faut toujours faire attention à qui on parle, et surtout ce qu’on dit. Shireen et Hector n’étaient pas des gens mauvais, du moins ce n’était pas l’impression que Cat’ avait d’eux. Mais elle ne les connaissait pas non plus comme William les connaissait. Pour elle c’était que les patrons de son mari, tout en étant en même temps bien sur le roi et la reine de cette ville. Mais tout cela pour dire qu’il fallait quand même suivre certains règles et coutumes. « William va bien. Et oui, je ne peux pas me plaindre, c’est quelqu’un de bien. Même si j’avoue que quand on s’est connu il était loin d’être déjà aussi haut placé… Et que maintenant malgré le luxe et la belle villa qui accompagne ce genre de changement, il faut faire bien plus attention à ses fréquentations, ses paroles et même sa façon d’être… D’ailleurs pas très sure qu’on va apprécier de me voir ici. » Mais comme Thomas venait de dire, y a pas grand-chose pour s’amuser par ici. « Mais je présume que d’avoir une belle maison et pas trop de contraintes niveau eau et nourriture… je ne peux pas me plaindre hein. » Et pourtant elle était ici…
(c) code par kusumitagraph pour stand my ground

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

I DO BELONG HERE, I AM
Thomas Read



Venatus

Messages : 25 Depuis : 26/05/2017

Situation maritale : Celibataire
Situation politique : Anarchiiie !



MessageSujet: Re: Gotta make a change ft. Caitlin Skully Jeu 31 Aoû - 7:14

Hebergeur d'image

Caitlin disait vrai, il n'aimait plus trop sa vie. Même si tout ça n'avait rien à voir avec la ferme, mais plutôt avec la perte de celui qu'il aimait. Mais tout lui rappelait cette époque, et c'était impossible d'échapper à tous les sentiments qui passaient leur temps à refaire surface. Hélàs, le monde extérieur à la ville n'existait pas, il n'y avait rien à faire à part ce qu'il avait fait depuis son enfance, et surtout, il n'y avait nulle part ou aller. Chaque coin de sa ferme lui rappelait le passé, et lui faisait de son mieux pour ne pas y penser. Parce que malgré tout, ce lieu représentait aussi la sécurité, loin des yeux du Gouvernement. Et heureusement, il y avait toujours beaucoup de travail pour s'occuper l'esprit. Et ce n'était pas ça qui lui posait un problème, même après toutes ces années. Le travail physique était une des meilleures façons de rester en forme. Au moins, il ne risquerait pas de devenir comme tous ces mecs qui se laissaient aller, avec le ventre grossit par l'alcool et le poids des années.

Thomas: - Je n'ai jamais vraiment aimé le travail à la ferme, mais j'aime la tranquillité d'âme que cela apporte. Tant que je reste loin de...tout ça.

Il avait dit ça en désignant les gens qui les entouraient d'un signe de tête. Indéniablement, Thomas n'avait jamais eu beaucoup d'amour ou de respect pour la plupart des habitants de Ashtown. Ces âmes inaptes à la réalité des choses, ces coquilles vides de toute culture, attendant dans leur état léthargique que d'autres fassent bouger les choses à leur place. Qu'est ce qu'il pouvait les trouver stupides, et il n'essayait même pas de le cacher. Alors bon, parler de bonheur et d'être heureux, c'était pas son truc. Il ne savait même plus ce que ça voulait dire. Mais oui, tiens, la bibliothèque. Ca c'était une bonne idée. Les livres avaient été une bonne façon de se changer les idées lorsqu'il était adolescent. Il avait passé des heures à lire à la lumière des bougies, après les dures journées de labeur. Plus tard, il avait adoré lire des livres de Jules Cesar, ceux traitant d'anciennes batailles, ou des oeuvres historiques qui lui rappelaient que les hommes semblaient tourner en rond, allant de la création à la destruction. La guerre, la mort, c'était ces histoires la qui l'intéressaient de nos jours. Il n'allait pas rêver d'amour et d'aventure. Seule la dure réalité pouvait le satisfaire. Alea Jacta Est, le sort en est jeté.

Thomas: - C'est vrai, je viendrais t'emprunter quelques livres lorsque j'aurai le temps. Histoire d'avoir au moins des mots pour me tenir compagnie le soir...

Jadis, Thomas avait rêvé pouvoir vivre à la ferme officiellement avec celui qu'il aimait. Mais il n'en avait jamais eu l'occasion, pour la simple et bonne raison que l'homme en question avait une fille, et qu'il était marié. Alors il avait eu le rôle du confident, de l'ami, de l'amant. Mais jamais celui du mari. Il avait toujours du partager. Alors il avait continué de rêver, et c'était toujours demandé à quoi pouvait ressemblait cette vie. Se réveiller tous les jours à côté de la personne qu'on aime, vieillir ensemble, partager tous les souvenirs que la vie avait à offrir. Caitlin lui dit que William était un homme bien, et il n'eut qu'une envie, lui dire que c'était impossible d'être quelqu'un de bien en travaillant pour des tyrans atroces qui n'ont aucun respect pour la vie. Mais elle l'avait connu avant qu'il soit haut placé, alors il n'était peut-être pas tout a fait responsable de tout ça. Ou du moins, pas directement.  

Thomas: - Si un jour l'occasion se présente, j'aimerai beaucoup le rencontrer officiellement. Depuis le temps que j'en entend parler...

Qui sait, peut-être qu'il en apprendrait un peu plus sur la façon de fonctionner du Gouvernement. Chaque rebelle avait son petit cercle de contacts après tout, alors lui aussi devait s'en servir sans hésiter. Il fut donc presque étonné d'apprendre que Caitlin devait elle aussi faire attention à ce qu'elle disait, ou avec qui elle traînait. Tiens, comme quoi, même les gens hauts placés n'ont pas forcément plus de liberté, c'était intéressant. Et quelque chose que l'on pouvait exploiter pour rallier du monde à la cause.

Thomas: - J'espère qu'ils ont des préoccupations plus importantes que ta consommation d'alcool, mais je suppose que c'est pour te protéger. Ou t'empêcher de voir ce qui se passe vraiment dans cette ville.

Il prenait un léger risque en parlant ainsi, mais ce n'était pas comme avouer quoique ce soit directement. Et puis avec le bruit autour d'eux, personne ne pouvait entendre ce qu'il venait de dire tant qu'il ne hurlait pas. Il voulait lui dire qu'elle avait le droit de se plaindre, et que tout le monde devrait l'avoir. Que toute cette mascarade ne marchait que du côté du gouvernement, et qu'il se passait des choses graves tous les jours.  Elle n'était pas tout a fait coupée du monde et il le savait, mais il ne voulait pas qu'elle devienne comme tous les autres, aveugles et passifs, pensant qu'il n'y avait rien à faire pour reprendre le pouvoir.

Thomas: - Je ne veux pas t'offenser, mais je ne sais pas comment tu fais pour vivre ainsi. Si je me sentais observé ou contrôlé, je deviendrais fou.

Thomas bu une grande gorgée de vin, évitant de la regarder dans les yeux lorsqu'il disait tout ça. Il ne voulait pas qu'elle puisse lire quoique ce soit dans son visage. Il voulait que ça ait l'air d'une conversation innocente sur la vie, comme s'il n'y avait pas de problème.

Thomas: - J'aurai aimé que le monde prenne une direction plus juste... pour tout le monde.

Thomas avait enfin levé les yeux pour la regarder. Parce qu'il voulait voir comment elle allait réagir. Elle venait de lui dire qu'elle devait faire attention à ce qu'elle disait, alors c'était un petit test pour voir si elle lui ferait la réponse qu'on attendait d'elle, ou une réponse plus... disons, sincère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Gotta make a change ft. Caitlin Skully

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stand My Ground ::  :: Ashtown Center :: Taverne-
Sauter vers: